Sur les traces de Riopelle

Le célèbre peintre Jean-Paul Riopelle est né à Montréal le 7 octobre 1923. Au milieu des années 1970, il s'est établi à L'Isle-aux-Grues et y a vécu pendant plusieurs années. Riopelle est décédé le 12 mars 2002, mais il continue de laisser sa marque dans la région de Montmagny et les Îles.

Réserve naturelle Jean-Paul-Riopelle

Source d'inspiration du célèbre peintre qui lui a donné son nom, la Réserve naturelle Jean-Paul-Riopelle , aussi connue sous l'appellation de la pointe aux Pins, est un zone écologique de 48 hectares située à l'extrémité ouest de L'Isle-aux-Grues protégée par Conservation de la nature Canada en raison de la richesse inestimable de sa biodiversité. Elle abrite une forêt exceptionnelle faite d'érables à sucre tricentenaires, de tilleuls d'Amérique et de noyers cendrés, une espèce en voie de disparition au Canada. La réserve est également un site de prédilection pour les amateurs d'ornithologie.

Des haltes et des belvédères aménagés le long du parcours permettent d'observer les sublimes panoramas insulaires et de pique-niquer dans un environnement bucolique. De plus, la carte interactive disponible sur l'application Ondago propose un itinéraire ponctué de 12 stations, chacune accompagnée d'une trame narrative audio, de fiches d'information et d'images qui permettent d'en apprendre davantage sur la réserve.

Fromagerie de l'Isle

Les artisans de la Fromagerie de l'Isle ont élaboré un fromage en hommage au célèbre peintre Jean-Paul Riopelle, qui a bien voulu prêter son nom et une de ses toiles. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ont créé un prduit distinctif, digne de ce nom. Le Riopelle de l'Isle séduit par sa texture onctueuse, devenant parfois coulante. Il fond en bouche et laisse au palais de bonnes saveurs de noisette, de champignon et de beurre doux. Ce fromage à pâte molle, triple crème, à croûte fleurie est fait de lait de vache thermisé. Pour chaque meule vendue, un dollar est versé à une fondation Riopelle-Vachon qui soutient les jeunes insulaires dans la poursuite de leurs études post-secondaires et contribue à la protection des écosystèmes de l'île.

Le Musée de l'Isle-aux-Grues

Le Musée de l'Isle-aux-Grues  présente une exposition unique sur la vie de Jean-Paul Riopelle. Des livres, des reproductions, des rubriques visuels et des articles exclusifs combleront votre curiosité envers le personnage. Une maquette de sa dernière résidence, le Manoir McPherson-Lemoine, y est exposée.

Le Manoir MacPherson et l'Ile-aux-Oies

Situé à la pointe Sud-Est du village, le Manoir MacPherson-Lemoine offrait au peintre un lieu de sérénité et de quiétude sans conteste ainsi qu'une vue imprenable sur le fleuve. Jean-Paul Riopelle y scrutait le moindre mouvement de ses complices, les oies blanches. En automne et au printemps, de par les fenêtres de ce bâtiment construit en 1769, il pouvait demeurer plusieurs heures à contempler les vols des oies. Celles-ci ont d'ailleurs été le principal thème de ses tableaux réalisés à son atelier de l'Ile-aux-Oies entre 1976 et 1992. Notez que le Manoir MacPherson et l'Ile-aux-Oies sont des propriétés privées.

La Bibliothèque de Montmagny

La Bibliothèque de Montmagny a constitué une collection documentaire spéciale en hommage à Jean-Paul Riopelle, ce grand peintre canadien qui a incontestablement marqué l'histoire de la région. Cette collection comprend des catalogues raisonnés, des informations biographiques et des renseignements sur la technique artistique de ce peintre dont les oeuvres sont exposées dans tous les grands musées du monde.

Mentionnons également que la Bibliothèque a également présenté deux expositions d'envergure mettant en lumière les œuvres et le parcours de Jean-Paul Riopelle. En 2015, « Le retour des oies blanches avec Riopelle » était constitué d'une dizaine d'oeuvres spécialement sélectionnées, dont certaines inédites. Puis en 2018, « Riopelle : Espace de liberté » regroupait une douzaine d'oeuvres conçues entre 1971 et 1990, réalisées sur bois, sur papier, sur toile et même coulées dans le bronze.