Reportages & articles

Vous êtes ici

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez nos promotions X

Bilan de saison touristique pour L'Isle-aux-Grues

Bien que la saison touristique ne soit pas encore terminée à L'Isle-aux-Grues avec la chasse à la sauvagine qui perdure, la Corporative de développement touristique donne son premier bilan des résultats obtenus depuis le mois de mai.

Avec une baisse notable de la fréquentation touristique en période de pointe, notamment au niveau des croisières, la Corporation de développement touristique de L'Isle-aux-Grues explique que ce fut une année de transition puisque plusieurs changements ont eu lieu au cours de la saison. Selon Édith Rousseau, coordonnatrice des opérations, les intervenants ont franchi un grand pas car le travail de partenariat s'est démontré plus fructueux pour les organismes de l'île. On mentionne une hausse de 58% des entrées individuelles à la splendide exposition de la Mi-Carême resituée dans l'historique Bateau Ivre cet été. Pourtant, on note une baisse de 30% sur la vente du Passeport combinant le Musée de l'île. Le partenariat entre la corporation touristique et Croisières Lachance pour la gestion des trains-balade s'est aussi avéré plus simple pour les visiteurs. Les touristes qui ont visité l'île cette année, ont aussi égaillé leurs papilles avec le nouveau fromage salé préparé par la fromagerie artisanale. De plus, les divers événements organisés ont connu une réussite mais moins qu'espéré, entre autre pour la 3e édition de L'Isle en fête.

La Société des traversiers du Québec fut également un partenaire majeure pour l'industrie touristique insulaire en 2014. Avec la nouvelle gare maritime à la fine pointe de la technologie offerte aux usagers de la traverse, ainsi que le Rallye photos, la STQ a permis de raffiner l'accueil offert aux visiteurs et offrir un kiosque d'information touristique plus moderne.

4 saisons qui se complètent

En plus des mois d'achalandage estivaux, L'Isle-aux-Grues peut aussi compter sur sa saison de chasse aux oiseaux migrateurs qui s'avère très rentable pour les pourvoiries. Depuis que la chasse est aussi autorisée au printemps, certains pourvoyeurs ont tiré leur épingle du jeu. Sur l'île, l'été est la saison la plus achalandée mais le printemps et l'automne sont aussi des périodes où l'île est visitée par plus d'une centaine de personnes s'adonnant à la chasse à la sauvagine et aux activités découlant du passage des oies blanches dans l'archipel. Quant à l'hiver, pour les habitants de l'île, elle se décrit au niveau touristique comme peu achalandé mais tout aussi attirante pour les amateurs de dépaysement avec ses paysages à couper le souffle et sa fête costumée la Mi-Carême qui se déroule en mars.

Toutes les actualités & reportages